L'expertise au service de votre développement international
Français English

l'international, le nouveau défi lancé par l'AFTRI à Frédéric Cuvillier

Communiqué de presse diffusé à la suite de l'entretien de l'AFTRI au cabinet du Ministre

COMMUNIQUE DE PRESSE

L’International, le nouveau défi lancé par l’AFTRI à Frédéric Cuvillier.

L’AFTRI, lors de son entretien au cabinet du Ministre le 6 juin dernier, a précisé au Ministre

délégué aux Transports de nouveaux objectifs à atteindre pour relancer le pavillon routier

français.

Le Président de l’AFTRI a salué les actions du Ministre sur le terrain européen mais attend

désormais, de lui qu’il ne relâche pas ses efforts en s’attelant au marché du transport routier

vers les pays tiers.

Pour l’AFTRI, des actions coordonnées entre les Ministères du Commerce Extérieur et des

Transports doivent être entreprises car le transport routier et la multimodalité sont des

vecteurs de développement du Commerce Extérieur avec les principaux partenaires

commerciaux de la France et en particulier les pays du Maghreb.

Il est essentiel que Frédéric Cuvillier impulse à ses homologues algériens, marocains et

tunisiens, sa volonté de renouer les contacts au travers des Commissions mixtes, rencontres

indispensables pour dynamiser les échanges et collaborer au développement équilibré du

secteur de part et d’autre, en partenariat avec l’AFTRI, a insisté Marc Grolleau.

La mobilisation de l’AFTRI sur les questions européennes a contribué à renforcer les

convictions du Ministre de se battre aux côtés des professionnels du transport international.

Mais le report de la libéralisation du cabotage ne doit pas masquer les intentions de la

Commission de poursuivre l’ouverture du marché européen.

Il est donc indispensable de rester vigilant sur les évolutions réglementaires qu’entend donner

la Commission aux textes : accès au marché et à la profession, contrôles techniques, taxation

des produits énergétiques et poids et dimensions.

Autoriser la circulation transfrontalière à 44 t en Europe, est une demande que l’AFTRI a

réaffirmée. La position du Ministre a évolué sur cette question et la révision de la directive

« poids et dimensions » se présente comme la meilleure occasion de convaincre la

Commission de corriger sa copie pour coller à la réalité du terrain.

Quant aux transports de voyageurs, la mise en oeuvre du règlement « droits des passagers » est

une préoccupation importante pour les entreprises. L’AFTRI, porte parole de ces acteurs a

insisté afin que la France utilise les possibilités de report différé de ces dispositions, laissant

ainsi aux PME le temps d’absorber les coûts de mise en conformité.

AFTRI Paris, le 7 juin 2013

Navigation

Focus

Ne rendons pas leur métier mortel
en savoir plus

Nos partenaires

Adhérents connectez-vous