L'expertise au service de votre développement international
Français English

Taxe de transit poids lourds : Rejet de la profession

L’AFTRI a participé aux différents travaux visant à adapter la nouvelle version de l’écotaxe. Au de là des aménagements et des propositions de faisabilité de la taxe de transit PL, elle n’a eu de cesse d’alerter le Préfet de Lavernée sur le contexte hautement concurrentiel du marché du transport routier en Europe.

Elle a mis l’accent sur les distorsions de concurrence qui écartent les opérateurs des marchés européens et qui les

menacent sur le territoire national.

La situation des entreprises françaises ne leur permet pas d’absorber cette nouvelle taxe dont la répercussion est

plus qu’aléatoire quelque soit le schéma de majoration proposé.

Le développement du réseau des infrastructures et son entretien sont certes indispensables au secteur du transport

routier qui contribue déjà à son financement.

D’autres outils doivent être étudiés.

 

7.10.14

Navigation

Focus

Ne rendons pas leur métier mortel
en savoir plus

Nos partenaires

Adhérents connectez-vous